top of page

Thérapie cranio-sacrale pour le Long Covid

Un équilibre de l’intérieur


Mme K. apparaît dans le cabinet de son thérapeute cranio-sacré, essoufflée et le cœur battant violemment. Même si elle a pu prendre le bus presque jusqu'à la porte d'entrée, les quelques pas et les marches l'ont épuisée. Depuis qu’elle est tombée malade du corona il y a cinq mois, elle se sent faible et épuisée. Les activités qu'elle pouvait auparavant gérer sans problème la submergent désormais. Elle se réveille régulièrement avec des maux de tête ou souffre de vertiges et de difficultés de concentration au cours de la journée. Certains jours, elle se sent mieux, tandis que d'autres, elle est incapable de tenir une longue conversation téléphonique, et encore moins de faire son travail.


Contribuer au secours et au rétablissement

Des symptômes diffus, souvent très différents et changeants, sont typiques du syndrome dit post-Covid, également connu sous le nom de Long Covid. De nombreuses indications suggèrent que la réponse immunitaire de l’organisme au virus est constamment mal orientée. Selon les chiffres actuels, plus de 10 % de tous les malades du Covid-19 sont touchés. De plus, il y a probablement environ 0,02 % des personnes vaccinées qui présentent des symptômes similaires (post-vac).*

Bien que les connaissances sur le Long Covid soient encore limitées, l’expérience montre que les thérapies complémentaires peuvent apporter une contribution précieuse au soulagement et au rétablissement.


Renforcer la conscience de soi de manière globale

La thérapie cranio-sacrale est une méthode reconnue de thérapie complémentaire utilisée de manière holistique et en complément de la médecine conventionnelle. L'un des objectifs de toutes les méthodes thérapeutiques complémentaires est de renforcer la conscience de soi de leurs clients. Ceci est important avec Long Covid, car les personnes concernées doivent apprendre à reconnaître leurs limites de stress suffisamment tôt pour éviter une spirale descendante. Plus les clients se sentent bien dans leur peau et dans leurs limites, meilleure est la réglementation. Votre corps doit réapprendre à effectuer certains mouvements et activités sans les qualifier de menaçants. Ceci peut être réalisé en approchant soigneusement la limite de charge, mais sans la dépasser.


Comprendre les signaux du corps

Une conversation avec Mme K. montre à quel point elle souffre psychologiquement du fait que son corps lui est devenu étranger. Il se comporte de manière imprévisible : ce qui est possible aujourd'hui sera peut-être trop demain. Mme K. est perturbée et son corps réagit avec des symptômes de stress. Cela affaiblit encore davantage le système immunitaire et le métabolisme.

Le thérapeute cranio-sacré renforce la conscience de soi de Mme K avec une perception ciblée et des exercices physiques utilisés individuellement. Mme K. découvre à quel point il est bon pour elle de simplement respirer profondément et consciemment de temps en temps. Ou combien il est apaisant de s'arrêter et de bouger ses orteils et ses pieds jusqu'à ce qu'elle puisse sentir le contact avec le sol. Ce sont de petites interventions comme celle-ci qui aident Mme K. à rester en relation amoureuse avec elle-même et à ressentir ce dont son corps a besoin en ce moment.


Renforcer la sécurité et la connexion

Chaque traitement thérapeutique complémentaire vise à renforcer l’autorégulation. En thérapie cranio-sacrale, des touches au repos et adaptées sur la table de thérapie invitent le système nerveux autonome à se calmer et à se sentir en sécurité et connecté. Les activités du corps ralentissent et redeviennent saines. Les sentiments bénéficient d’un espace protégé et peuvent être explorés et digérés. Le thérapeute cranio-sacré écoute attentivement le corps, son expression et ses rythmes et l'accompagne pour retrouver une stabilité ou un nouvel équilibre. Grâce à diverses approches, il est possible que les poumons et les bronches gagnent en expansion et en flexibilité. Or la circulation du liquide céphalo-rachidien dans les ventricules cérébraux est facilitée. L'amygdale ou le nerf vague peut également être davantage soutenu vers l'homéostasie, ce qui a un effet de soutien permettant au système immunitaire de Mme K de sortir lentement de son état d'alarme chronique. Les organes et cellules individuels, voire le corps tout entier, l'âme et l'esprit, peuvent être nourris et réalignés au cours d'un traitement.

Approche individuelle et axée sur les ressources

Grâce à la conversation avec son thérapeute complémentaire et à l'expérience régénérante sur le canapé, Mme K. s'est sentie comme si un poids lui avait été enlevé après la première séance. Elle est plus confiante quant à l'avenir. Elle discute des prochaines étapes avec son thérapeute. Cela lui donne de la sécurité et le sentiment de participer activement à son rétablissement. Vos ressources et compétences existantes sont utilisées et incluses de manière ciblée. Chaque traitement est adapté individuellement aux circonstances respectives. Le rythme et le contenu peuvent être aussi différents que les symptômes respectifs et le processus de guérison.


Présence de renforcement et de soutien

Durant les séances, Mme K. explore avec curiosité les réactions de son corps. Avec l'aide de son thérapeute complémentaire, elle apprend à ralentir ses actions afin de remarquer exactement comment son corps réagit. Elle peut ainsi reconnaître les symptômes précurseurs et, malgré une impatience occasionnelle, les respecter de plus en plus. Au fil du temps, il commence même à repousser lentement ses limites grâce à des interventions prudentes et réglementaires. Mme K. découvre également de petites options d'ajustement dans sa vie quotidienne qui soulagent et réduisent le stress de son système nerveux. Elle découvre où elle doit fixer ses priorités et où elle peut accepter le soutien de son environnement social. Elle apprend également quand il est judicieux d’obtenir un soutien professionnel supplémentaire. La présence bienveillante et attentive de son thérapeute l'encourage dans cette voie.


Les effets et les bienfaits sont scientifiquement étudiés

Une étude menée par l'Université de Duisburg-Essen en collaboration avec Cranio Suisse® se déroulera jusqu'à fin juin 2024. Elle étudie les bénéfices et les effets de la thérapie cranio-sacrale post-Covid. Les personnes concernées souhaitant participer à l'étude doivent contacter : contact@caniosuisse.ch


*L'OMS parle de 10 à 20% des personnes touchées par Long Covid après une maladie corona, le BAG, l'association Long Covid Suisse et Altea, le Long Covid Network parlent de 20% d'adultes infectés et de 3% d'enfants et de jeunes. avec des conséquences à long terme : https://long-covid-info.ch/krank/#definition et https://www.altea-network.com/long-covid/was-ist-long-covid/


Par exemple, il existe des numéros pour Post-Vac ici : https://www.swr.de/wissen/post-vac-syndrom-wie-gefaehrlich-ist-long-covid-nach-impfung-102.html (à partir de 23 janvier). 23)


Source : Cranio Suisse®




Commenti


bottom of page